1.jpg

VOLATILES 
Création évolutive

Projet de recherche interdisciplinaire & série de performances installatives in situ

Volatiles…

  

C’est l’appel de cet instinct primaire qu’est celui d’être en relation sensible avec le VIVANT. C’est aussi l’envie viscérale de provoquer des rencontres intimes et sensorielles avec le végétal, l’animal, l’aérien… et le territoire. C’est, enfin, un tête-à-tête pétillant que nous souhaitons faire naître entre l’art vivant et l’installation.

Dans notre mémoire ancestrale, quelles traces subsistent de notre appartenance aux autres règnes? Qu’avons-nous en commun avec une baleine à bosse, un cormoran, une épinette centenaire?  Comment pouvons-nous être perméable au vivant, et donner à voir l’invisible? Comment ensauvager les enfants?
 

Le déploiement de Volatiles repose sur l'envie de susciter des alliages improbables: nous avons convié une douzaine d’artistes issus des arts vivants, de l’art visuel et de l’art performance sont à intégrer l’art textile, l’installation sonore, la sculpture, l'objets et la photographie à un univers ornithologique que nous imaginons sous plusieurs déclinaisons.

Nous explorons les thématiques de la FRAGILITÉ.  De ce qui DISPARAÎT, mais aussi de la MÉTAMORPHOSE.  Et de la nécessité de PRENDRE SOIN. Et nous nous imprégnons de tendresse sauvage.  Nous osons croire qu'il y a peut-être là un chemin pour assurer la continuité du vivant.

Premier battement d'ailes : une micro-résidence dans un verger, en Estrie, à l'automne 2021. Puis, en mai 2022, le Parc de Gros-Cap, aux Îles-de-la-Madeleine, nous a accueillis pour un laboratoire expérientiel. Dans un boisé forgé par la puissance de la mer, nous avons habité le territoire sous la forme de stations poéticos-scientifiques hautement immersives. 

Un troisième volet se déploiera sous la forme d'un refuge poétique en forêt, au Parc du Mont Mégantic et au Parc des Vétérans de Lac-Mégantic, dans le cadre des Journées de la Culture, à l'automne 2022.

Nous remercions Ad Mare, le Centre d'artistes en art actuel des Îles-de-la-Madeleine, le Festival Petits Bonheurs, le Parc de Gros-Cap, la MRC du Granit, la Ville de Lac-Mégantic et le Parc du Mont Mégantic pour l'accueil de ces douces migrations. 

ARTITES-CHERCHEURS INVITÉS

Édith Beauséjour: Idéation, performance et recherche sonore

Claude Bourque: Sculpteur épris des baleines

Noémie de Pas: Vidéaste d'art et documentaire

Charlotte Gandin: Scénographe

Karine Gaulin: Idéation, performance et mise en mots

Maryse Goudreau: Artiste visuelle, cinéaste et chercheuse indépendante

Manon Guiraud: Scénographe

Dominique Leroux : Artiste multidisciplinaire pour la petite enfance

Tina Marais: Artiste textile

Émilie Rondeau: Artiste visuelle & consultante

Sylvie Tourangeau: Facilitatrice de la relation à l’invisible, gardienne de l’authenticité et de la présence habitée

DSC01815 Noémie 7.jpg
DSC01787 No 9.jpg
DSC01843 Noémie 3.jpg
DSCF6455.jpg
DSC01808 No 8.jpg
IMG_4459 Émi 8.JPEG
IMG_4522 Émi 14.JPEG
DSCF6453.jpg
DSCF6711.jpg

Photos: Noémie de Pas, Émilie Rondeau, Antonin Monmart, Karine Gaulin

Calq_cyan.jpg
logo gros cap.png
MRC du Granit.jpg
logo pb iles.jpg
logo ad mare.png
Ville Mégantic.jpeg
logo petits bonheurs îles.JPG
logo parc mont mégantic.png